Epreuves de sélection

« Peuvent se présenter aux épreuves de sélection :

  • les titulaires du baccalauréat français;
  • les titulaires de l’un des titres énoncés par l’arrêté du 25 août 1969 modifié, ou d’un titre admis en dispense du baccalauréat français en application du décret n°81-1221 du 31 décembre 1981;
  • les titulaires d’un titre homologué au minimum au niveau IV;
  • les titulaires du diplôme d’accès aux études universitaires ou les personnes ayant satisfait à un examen spécial d’entrée à l’université;
  • les candidats de classe terminale ; leur admission est alors subordonnée à l’obtention du baccalauréat français. Ils doivent adresser une attestation de succès au baccalauréat à la direction de l’institut de formation en soins infirmiers où ils se présentent dans les délais requis par l’institut;
  • les titulaires du diplôme d’Etat d’aide médico-psychologique qui justifient à la date de clôture des inscriptions de trois ans d’exercice professionnel en équivalent temps plein.
  • les candidats justifiant d’une activité professionnelle ayant donné lieu à cotisation à un régime de protection sociale :
    • d’une durée de trois ans pour les personnes issues du secteur sanitaire et médico-social, autres que les titulaires du diplôme d’Etat d’aide-soignant, d’auxiliaire de puériculture et d’aide médico-psychologique,
    • d’une durée de cinq ans pour les autres candidats.

Ces candidats doivent au préalable avoir été retenus par un jury régional de présélection dans les conditions prévues aux articles 5 à 10 de l’arrêté du 31 juillet 2009. »

Article 4 de l’arrêté du 31 juillet 2009.

En savoir plus (articles 4 à 10 de l’arrêté du 31 juillet 2009)

 

Pour ces candidats, les épreuves de sélection sont au nombre de trois :

  • Deux épreuves d’admissibilité
  • Une épreuve d’admission

Les deux épreuves d’admissibilité

Elles comprennent :concours-infirmiere-epreuves-selection

  • Une épreuve écrite qui consiste en un travail écrit anonyme d’une durée de deux heures notée sur 20 points. Elle comporte l’étude d’un texte comprenant 3000 à 6000 signes, relatif à l’actualité dans le domaine sanitaire et social. Le texte est suivi de trois questions permettant au candidat de présenter le sujet et les principaux éléments du contenu, de situer la problématique dans le contexte, d’en commenter les éléments notamment chiffrés et de donner un avis argumenté sur le sujet. Cette épreuve permet d’évaluer les capacités de compréhension, d’analyse, de synthèse, d’argumentation et d’écriture des candidats.

 

 

 

 

montage-prépa2

  • Une épreuve de tests d’aptitude de deux heures notée sur 20 points.
    Cette épreuve a pour objet d’évaluer les capacités de raisonnement logique et analogique, d’abstraction, de concentration, de résolution de problème et les aptitudes numériques.

Les deux épreuves d’admissibilité sont écrites et anonymes.

Pour être admissible, le candidat doit obtenir un total de points au moins égal à 20/40 aux deux épreuves.

Une note inférieure à 8/20 à l’une de ces deux épreuves est éliminatoire.

Article 15 de l’arrêté du 31juillet 2009.

Une épreuve d’admission

Les candidats déclarés admissibles par le jury sont autorisés à se présenter à une épreuve d’admission, qui consiste en un entretien avec trois personnes, membres du jury :

  • un infirmier cadre de santé exerçant dans un institut de formation en soins infirmiers ;
  • un infirmier cadre de santé exerçant en secteur de soins ;
  • une personne extérieure à l’établissement formateur, qualifiée en pédagogie et/ou en psychologie.

Cet entretien, relatif à un thème sanitaire et social, est destiné à apprécier l’aptitude du candidat à suivre la formation, ses motivations et son projet professionnel.

L’épreuve, d’une durée de 30 minutes maximum et notée sur 20 points consiste en un exposé suivi d’une discussion.

Pour pouvoir être admis dans un Institut de Formation en Soins Infirmiers, les candidats doivent obtenir une note au moins égale à 10/20 à l’entretien.

Article 16 de l’arrêté du 3 juillet 2009.

Les résultats

A l’issue de l’épreuve orale d’admission et au vu des notes obtenues aux trois épreuves de sélection, le président du jury établit une liste de classement. La liste de classement comprend une liste principale et une liste complémentaire. Cette dernière doit permettre de combler les vacances résultant de désistements éventuels.
En cas d’égalité de points entre deux ou plusieurs candidats, le rang de classement est déterminé par la note obtenue à l’épreuve écrite puis par celle obtenue à l’entretien.

Lorsque cette procédure n’a pas permis de départager les candidats, le candidat le plus âgé sera classé devant les autres.
Article 19 de l’arrêté du 31 juillet 2009.

Lorsque dans un institut de formation ou un groupe d’instituts de formation en soins infirmiers, la liste complémentaire établie à l’issue des épreuves de sélection n’a pas permis de pourvoir l’ensemble des places offertes, le directeur ou les directeurs des instituts de formation concernés peuvent faire appel à des candidats inscrits sur la liste complémentaire d’autres instituts de formation, restés sans affectation à l’issue de la procédure d’admission dans ceux-ci. Ces candidats sont admis dans les instituts de formation dans l’ordre d’arrivée de leur demande d’inscription et dans la limite des places disponibles. Parmi les candidatures reçues par un institut, la priorité est accordée à celles émanant de candidats ayant satisfait aux épreuves de sélection dans la région où est situé cet institut.

Article 20 de l’arrêté du 31 juillet 2009.

Les résultats des épreuves de sélection ne sont valables que pour la rentrée au titre de laquelle elles sont organisées.
Les dérogations sont précisées à l’article 22 de l’arrêté du 31 juillet 2009.

En savoir plus (arrêté du 31 juillet 2009 article 1 à article 23)