Les compétences de l’infirmier

Les compétences de l’infirmier

L’infirmier(ère) doit être capable de répondre aux besoins de santé des personnes dans le cadre d’une pluriprofessionnalité.

Confrontés à la souffrance, à la douleur, à la recherche d’une solution à leurs problèmes de santé et d’un soulagement, les malades se tournent de façon spontanée vers l’infirmier(ère).

La personne prise en soins attend une réponse adaptée à son état de santé. Elle repère le professionnalisme du soignant dans le comportement, les actes et les paroles de celui-ci.

Aussi, l’infirmier(ère) doit faire preuve :

  • de connaissances théoriques solides et actualisées,
  • d’aptitudes gestuelles, de dextérité,
  • de grandes capacités relationnelles, d’écoute, d’humanité,
  • de respect envers la personne soignée, ses proches, ses collègues, les partenaires de soins,…
  • de disponibilité et de souci de l’autre,
  • de discrétion, de retenue,
  • de rigueur dans tous ses actes, de sérieux, de ponctualité,
  • de réflexion,
  • de maîtrise de soi dans toute situation,
  • d’honnêteté intellectuelle (il est essentiel de savoir reconnaître ses erreurs),
  • de capacité à se remettre en question,
  • de connaissance de soi et de ses limites,
  • de capacités d’adaptation et de travail en équipe,
  • de responsabilités.

Modalités d’exercice :

Il est indispensable de savoir que la permanence des soins est à assurer 24 h sur 24 h pendant les 365 jours de l’année, et que le plus souvent l’infirmier(ère) est le pivot de la continuité et de la coordination des soins et actions des professionnels du soin.

Ainsi, l’infirmier(ère) est confronté(e) le plus souvent à des horaires postés : matin, après midi, nuit, y compris week-end et jours fériés.

Les activités et compétences précises de l’infirmier(ère) sont formalisées dans des référentiels. Ils formalisent les capacités devant être maîtrisées par les professionnels et attestées par l’obtention du diplôme d’Etat d’infirmier.

Le référentiel d’activités de l’infirmier(ère) définit 9 activités :

  • Observation et recueil des données cliniques,
  • Soins de confort et de bien être,
  • Information et éducation de la personne, de son entourage et d’un groupe de personnes,
  • Surveillance de l’évolution et de l’état de santé des personnes,
  • Soins et activités à visée diagnostique ou thérapeutique,
  • Coordination et organisation des activités de soins,
  • Contrôle et gestion des matériels, dispositifs médicaux et produits,
  • Formation et information de nouveaux professionnels et stagiaires,
  • Veille professionnelle et recherche.

Le référentiel de compétences définit 10 compétences :

  • Evaluer une situation clinique et établir un diagnostic dans le domaine infirmier,
  • Concevoir et conduire un projet de soins infirmiers,
  • Accompagner une personne dans la réalisation de ses soins quotidiens,
  • Mettre en œuvre des actions à visées diagnostique et thérapeutique,
  • Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs,
  • Communiquer et conduire une relation dans un contexte de soins,
  • Analyser la qualité des soins et améliorer sa pratique professionnelle,
  • Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques,
  • Organiser et coordonner des interventions soignantes,
  • Informer et former des professionnels et des personnes en formation.